Résister !

21 mai 2011

Espagne : le mouvement s'accentue !

La place Puerta del Sol à Madrid tend à devenir la place Tahrir espagnole. L'occupation fait suite à une semaine de manifestations continue.

Le mouvement est initié par la jeunesse mais s'étend largement. L'interdiction des manifs pour cause d'élections municipales n'a pas stoppé la mobilisation.

Et nous, qu'est-ce qu'on attend ? Pour la démocratie réelle maintenant, dans la rue, occupons, faisons partir les dirigeants actuels et leur système !

 

* http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/05/20/espagne-la-contestation-prend-de-l-ampleur-malgre-l-interdiction-de-manifester_1525269_3214.html

* http://www.critique-sociale.info/index.php/articles-dactualite/152-pendant-les-elections-interdit-de-faire-de-la-politique

* http://www.rue89.com/ibere-espace/2011/05/19/un-printemps-social-ne-sur-internet-gagne-lespagne-204541

 

Posté par davidistrati à 11:49 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 octobre 2010

La droite au pouvoir : mensonge permanent

Sarkozy avait promis pour être élu de maintenir le droit à la retraite à 60 ans. Il a menti.

Fillon, mis devant l'évidence de l'injustice du projet de réforme des retraites, ne trouve comme réponse que le mensonge (voir ci-dessous).

Bref, pour défendre leur suppression du droit à la retraite à 60 ans, la droite au pouvoir n'a que le mensonge...

=======================================================================

LUC PEILLON, "Réforme des retraites: Fillon invente une surcote imaginaire", Libération, 05/10/2010 :

http://www.liberation.fr/politiques/01012294268-reforme-des-retraites-fillon-invente-une-surcote-imaginaire

"Le caractère injuste de la réforme des retraites est décidément de plus en plus difficile à justifier. François Fillon en a donné un exemple piquant dimanche soir, lors de son intervention dans l’émission Capital sur M6. Titillé par le journaliste sur le sort réservé aux salariés ayant commencé à travailler tôt, le Premier ministre s’en est laborieusement sorti par une pirouette en forme d’aveu, doublée d’un gros mensonge. Début des hostilités : le journaliste Guy Lagache fait remarquer à Fillon que les salariés qui ont commencé à travailler à 18 ans devront cotiser 44 ans avant d’atteindre le nouvel âge légal de 62 ans, soit 2,5 années de plus que la durée de cotisation requise pour une pension à taux plein (41,5 ans en 2020). En conséquence, affirme Lagache, «le système crée des injustices.» Réponse surprenante de François Fillon, visiblement à court d’arguments : «Il ne crée pas d’injustices car le travail n’est pas une injustice en soi.» Guère convaincu par la réponse du Premier ministre, le journaliste insiste : «Si vous avez 18 ans et travaillez 44 ans, c’est injuste.» Sous-entendu, si vous avez commencé à travailler à 18 ans et que vous cumulez 44 années de cotisations. Fillon, ne parvenant pas à s’en sortir, décide alors de lâcher une belle contre-vérité : «Vous allez toucher une retraite plus élevée.»

DESINTOX

Commençons avec la savoureuse réplique de François Fillon : condamner un salarié à cotiser 44 ans ne serait pas injuste, le travail «n’étant pas une injustice en soi». Un message à faire passer aux postés travaillant en 3x8, aux caissières du dimanche ou aux asphaltiers de la voie publique. Cette considération est d’autant plus surprenante qu’elle émane de l’ex-ministre du Travail qui, en 2003, a créé le dispositif «carrières longues» permettant à ceux qui ont commencé à travailler à 14, 15 et 16 ans de partir avant 60 ans. Un système justement mis en place pour limiter ce type d’injustice. Et qui a été étendu à ceux qui ont débuté leur carrière à 17 ans dans la réforme actuelle. Mais le pire est à venir. Poussé dans les cordes par son interlocuteur, Fillon s’en sort en affirmant que le salarié ayant commencé à 18 ans et forcé de travailler 44 ans pour atteindre 62 ans «touchera une retraite plus élevée». Eh bien non, et c’est là le problème de la réforme : le salarié qui partira à 62 ans en ayant cotisé 2,5 années de plus que la durée minimale n’aura pas de retraite plus élevée qu’un salarié partant au même âge et ayant cotisé la durée minimale de 41,5 ans. Pour une raison simple : seules les années cotisées au-delà de la durée minimale de cotisation, mais aussi et surtout au-delà de l’âge légal de départ, donnent droit à une majoration (5 %par année cotisée en plus). Or si notre salarié qui a commencé à 18 ans a cotisé 2,5 années de plus que la durée minimale, il n’aura droit à aucune surcote, ces années ayant été cotisées avant le nouvel âge légal de 62 ans."

Posté par davidistrati à 01:42 - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2010

On comprend pourquoi la droite était "complexée"

Une fois de plus ils vont dire que c'est "sorti du contexte", et autres défenses minables... Depuis des mois, les politiques de droite ne cessent plus de "déraper".

Cette fois c'est Gérard Longuet, ci-devant président du groupe UMP au sénat, également ancien militant fasciste, qui - après des propos montrant son ignorance et son homophobie (l'homosexualité serait selon lui une "forme nouvelle de sexualité", allez dire ça à Aristote, Platon et Jules César !) - a tenu des propos racistes : Malek Boutih ne ferait pas partie du "corps français" ; il préfèrerait quelqu'un de "la vieille bourgeoisie protestante" (on notera le discours typique de la droite raciste et antisémite d'il y a un siècle : contre les classes populaires, et contre tous les non-chrétiens - c'est sur ces "arguments" que la droite critiquait l'accession du socialiste Léon Blum au pouvoir).

Ce n'est là qu'une nouvelle manifestation de cette droite qui "a de la bouillie dans la tête", comme l'a très justement écrit Daniel Schneidermann. Le "racisme à répétition" de Brice Hortefeux n'est plus à prouver. On se souvient que Nadine Morano avait également "dérapé" lors d'une réunion sur "l'identité nationale" tenue à Charmes en hommage à Maurice Barrès, écrivain d'extrême droite et antisémite notoire.
On comprend pourquoi la droite était "complexée" : quand ils se lâchent, on n'entend plus que des préjugés ridicules, qui montrent la nullité de leur "pensée". Il y a, certes, largement de quoi être complexé quand on est des crétins d'un tel niveau.

Après des propos inacceptables, Georges Frêche a été exclu du PS en 2007. L'UMP se doit maintenant de faire de même pour Gérard Longuet.

Posté par davidistrati à 20:08 - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2010

99e manifestation mondiale pour les droits des femmes

C'est aujourd'hui la 99e manifestation mondiale pour les droits des femmes - et non la 100e comme le disent par erreur certains qui ne savent pas compter...
Appelée en 1910 par la marxiste Clara Zetkin (amie de Rosa Luxemburg), la première de ces journées de manifestations mondiales pour l'égalité a eu lieue en 1911.

Le 8 mars est une journée féministe, de LUTTE, deS femmeS mobilisées contre le sexisme !

Posté par davidistrati à 13:43 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 février 2010

Les "valeurs" passéistes de Sarkozy

Sarkozy a déclaré le 6 janvier 2010 : "Je crois au travail et je crois à la famille. Ce sont des valeurs structurantes de notre société."
Un hommage extrêmement choquant à la dictature d'extrême droite que fut le régime de Vichy, régime de collaboration avec le nazisme...

* Nicolas Sarkozy : "Je crois au travail et à la famille"

* Les fanatiques du "travail"

Posté par davidistrati à 13:30 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 novembre 2008

Le crétin du jour

"On est encore jeune à 65 ans" (Xavier Bertrand, défendant la retraite à 70 ans).

Posté par davidistrati à 10:01 - Permalien [#]

23 avril 2008

La crise alimentaire et l'Etat-UMP

L'Etat-UMP est bien généreux... avec certains. En gros avec les riches, et d'abord avec lui-même : augmentation record du salaire présidentiel, augmentation de 70% des ministres il y a quelques années, exorbitants frais de "fonctionnement" des ministères.

Mais ces jours-ci, effet d'annonce efficace : "Crise alimentaire: la France double son aide".
En réalité, l'Etat-UMP a glorieusement décidé de consacrer... 0,00017 % du budget de l'Etat à l'aide alimentaire.

Sans commentaire.

* Crise alimentaire : le gouvernement français se fout du monde.
* Crise alimentaire: le doublement de l'aide française est «un trompe-l'oeil», juge Oxfam.
* Baisse de l'aide au développement des pays riches pour une deuxième année consécutive. (moins 15,9% de la part de la france)

Posté par davidistrati à 00:44 - Permalien [#]

08 avril 2008

En France aussi, on sait réprimer

C'est pas la dictature chinoise qui va donner des leçons de violence à la police française !
C'est le vrai bilan de la journée d'hier, sur le parcours de la flamme olympique.

On a ainsi vu les policiers (français) charger et frapper des manifestants, et même un journaliste de france 2 a été frappé, et a perdu connaissance.

(rappel : quand c'est des étudiants, on n'en parle à peine ; en France, c'est normal que des policiers frappent des étudiants parce qu'ils manifestent ou simplement parce qu'ils sont là).

Du coup pendant ce temps, on n'a pas parlé du fait que Sarkozy a bafoué sa promesse faite aux ouvriers de Gandrange. Ce ne sont, après tout, que des ouvriers face à un dirigeant de droite...

Posté par davidistrati à 14:40 - Permalien [#]

06 avril 2008

Economies : 7 milliards, vraiment ?

Nouvelle arnaque de la direction de l'Etat-UMP : la rigueur - au passage, il faut vraiment être neuneu pour répéter la propagande gouvernementale et parler d'une "réforme" : une réforme c'est une amélioration de quelque chose, une mesure pour améliorer une situation. Là, il s'agit juste de supprimer des postes de fonctionnaires, ce qui augmentera le chômage et fera baisser le service rendu aux citoyens.

Surtout, le chiffre de 7 milliards lâché à la va-vite montre bien le problème : la France donne chaque année 65 milliards d’euros de cadeaux fiscaux au patronat, et il n'est pas prévu de prendre un seul centime sur cette gigantesque somme engloutie pour augmenter les profits des plus privilégiés...

Le tout est évidemment fait sans concertation. L'Etat-UMP, c'est moins de démocratie et moins de services publics, et... c'est tout.

Posté par davidistrati à 23:21 - Permalien [#]

15 février 2008

Comparaison en régime de caste

On l'a appris ces jours-ci : les patrons français du CAC 40 gagnent en moyenne, en un an, 11 siècles de RMI, et 5 siècles de SMIC !
(voir : 11 siècles de RMI)

Ces chiffres font honte à notre époque, à l'insuffisance de civilisation qui y règne.

Posté par davidistrati à 00:52 - Permalien [#]